Quels sont les troubles du sommeil paradoxal ?

Bien souvent, on ne porte pas suffisamment attention au sommeil paradoxal.

Pour bon nombre d’entre nous, c’est la phase de sommeil profond qui est essentielle.

Alors, certes, elle est très importante car c’est elle qui nous permet de recharger nos batteries et de récupérer de la fatigue accumulée au cours de la journée.

Mais la phase de sommeil paradoxal est elle aussi important et il est donc préférable de ne pas négliger les troubles qui peuvent se manifester à ce moment.

Je vous propose donc de les découvrir tout de suite et de comprendre leur importance.

troubles du sommeil paradoxal

Quels sont les troubles du sommeil paradoxal ?

Dormez bien toute la nuit…

Quels sont les troubles du sommeil paradoxal ?

Petit rappel : le sommeil paradoxal est la phase durant laquelle notre sommeil est le plus léger.

C’est à ce moment que ce manifestent les rêves et que nous sommes le mieux disposés pour nous réveiller en pleine forme.

Mais c’est aussi une phase durant laquelle peuvent se manifester de nombreux troubles du sommeil gênants.

Par exemple, c’est pendant la phase de sommeil paradoxal qu’arrivent les cauchemars.

Certaines personnes en souffrent à chaque phase de sommeil paradoxal rencontrée durant la nuit, à tel point que leur sommeil s’en trouve fortement perturbé.

Les troubles du sommeil paradoxal

C’est aussi à cette période de la nuit que se manifeste la somniloquie, le fait de parler en dormant.

Très gênant lorsque l’on vit en couple, la somniloquie peut également avoir un effet néfaste sur la qualité de la nuit.

Enfin, c’est également pendant le sommeil paradoxal qu’arrive le somnambulisme.

Ceci n’est qu’un aperçu des différents troubles pouvant se manifester durant la nuit.

Comme vous pouvez le constater, mieux vaut ne pas négliger ces phénomènes et les prendre au sérieux dès leur apparition.

Traiter les troubles du sommeil paradoxal

Contrairement aux difficultés d’endormissement ou aux réveils nocturnes, les troubles du sommeil paradoxal ne sont pas très faciles à traiter.

Ils sont bien souvent le symptôme d’un trouble plus profond qu’il faudra traiter en priorité.

© freedigitalphotos.net