Somniloquie : quelles sont les causes ?

Je vous parlais il y a quelques jours de cela de la somniloquie.

Pour rappel, il s’agit du fait de parler en dormant.

Assez troublant, parfois gênant, ce phénomène n’en reste pas moins très courant.

Mais quelles en sont les causes ?

Il est important de les connaitre afin de parvenir à se débarrasser de la somniloquie.

En effet, aucun traitement n’existe.

Il est donc essentiel d’en exterminer la cause !

somniloquie causes

Somniloquie : quelles sont les causes ?

Ne parlez plus en dormant…

Les causes de la somniloquie en détail

Selon diverses recherches, la somniloquie pourrait venir en partie d’une prédisposition génétique, tout comme le somnanbulisme.

Cependant, certains facteurs contribuent au déclenchement des crises.

C’est le cas par exemple de la fatigue intense.

Vous avez beaucoup plus de risques de parler pendant votre sommeil lorsque vous êtes fatigué, débordé de travail.

De même, lorsque l’on est souffrant, fiévreux, la somniloquie se fait plus fréquente.

Il n’est pas rare de voir des personnes en pleine grippe faire une crise de somniloquie au cours de la nuit.

Le stress comme cause de la somniloquie

Autre facteur très important dans le déclenchement de la somniloquie : le stress.

En effet, il s’agit sans aucun doute du facteur le plus fréquemment rencontré.

Si vous traversez une période de soucis, de problèmes angoissants, que ce soit au travail, dans votre vie personnelle ou familiale, vous vous exposez fortement à la somniloquie.

La somniloquie, lorsque l’on y est prédisposé, possède donc de nombreux facteurs de déclenchement.

Si vous avez tendance à en souffrir, essayez donc d’agir en vous couchant un peu plus tôt lorsque vous êtes fatigué.

Essayez de résoudre au plus vite vos problèmes au lieu de les laisser trainer.

Se débarrasser de la somniloquie

Vaincre la somniloquie n’est pas chose aisée.

Cependant, en vous appliquant à mieux gérer votre quotidien, vous pourrez diminuer largement les manifestations et retrouver un sommeil serein.

© freedigitalphotos.net

Recherches d'accès à cet article