Sommeil profond : quel pourcentage de nos nuits ?

Vous le savez très certainement, même si nous n’en avons pas conscience, nos nuits sont rythmées par différentes phases de sommeil.

Il y a celle qui favorise notre endormissement, celle qui nous permet de récupérer de la fatigue accumulée au cours de la journée, celle qui nous permet de nous réveiller en douceur, etc…

N’ayant pas conscience du déroulement de ces différentes phases de sommeil, nous avons bien souvent du mal à nous rendre compte de l’importance de chacune et de sa durée.

Aussi, je vous propose aujourd’hui de vous faire découvrir quel pourcentage de vos nuits représente le sommeil profond.

sommeil profond pourcentage

Sommeil profond : quel pourcentage de nos nuits ?

Comprenez mieux vos nuits…

Pourcentage de sommeil profond : mieux comprendre

Il faut savoir que nous ne dormons pas de la même manière tout au long de notre vie.

Si pendant l’enfance et l’adolescence, nous avons tendance à dormir beaucoup et profondément, il n’en est plus de même à l’âge adulte, et encore moins lorsque nous devenons âgé.

Ainsi, la phase de sommeil profond se voit diminuer au fil du temps, les réveils nocturnes et la sensibilité aux bruits environnants devenant de plus en plus présente.

Prenons l’exemple d’un homme.

De l’âge de 16 ans à 25 ans, le sommeil profond représente environ 20 % de son temps de repos.

Mais entre 35 et 50, celui-ci n’est plus que de 4 % environ !

Un pourcentage décroissant de sommeil profond

En effet, plus nous vieillissons, plus la qualité de notre sommeil se dégrade.

C’est ainsi que certaines personnes âgées ne parviennent quasiment plus à trouver le sommeil profond et voient leur temps d’éveil nocturne augmenter de près d’une demi heure tous les 10 ans.

Cette évolution est due à une moins bonne sécrétion hormonale s’avérant de plus en plus importante avec l’âge.

Plus nous vieillissons, moins nous sécrétons d’hormone du sommeil et moins nous dormons.

Agir sur le pourcentage de sommeil profond

Je vous rassure, ce fait n’a rien d’irréversible !

Certains traitements peuvent grandement aider à retrouver un sommeil profond normal.

Nous y reviendrons dans un prochain sujet.

© freedigitalphotos.net

Recherches d'accès à cet article