Somnolence post prandiale : origine et solution

Connaissez-vous la somnolence post-prandiale ?

Vous savez, il s’agit de ce fameux coup de fatigue qui a tendance à nous tomber dessus dès que nous avons terminé notre repas de midi.

Nous sommes très nombreux à connaitre ce phénomène.

S’il n’a rien d’inquiétant en soi, il peut très vite devenir difficile à vivre pour les personnes qui travaillent.

En effet, s’endormir en début d’après midi alors que le travail ne manque pas peut être très gênant.

Je vous propose donc de découvrir d’où vient ce phénomène et quelles sont les solutions envisageables.

somnolence post prandiale

Somnolence post prandiale : origine et solution

Retrouvez votre énergie

Pourquoi la somnolence post postprandiale ?

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, dans la plupart des cas, la somnolence post-prandiale n’a rien à voir avec l’alimentation.

Il s’agit en effet dune chose normale, dans certaines mesures.

En effet, elle correspond à une phase de ralentissement de l’activité cérébrale.

Durant cette période, nous sommes moins bien disposés pour travailler.

Votre cerveau et notre corps ont besoin d’un peu de repos pour pouvoir mieux repartir en milieu d’après-midi.

C’est ainsi que beaucoup de personnes s’accordent une petite sieste, estimant celle-ci tout à fait normale.

Mais, même si elle est toujours bénéfique, celle-ci ne doit pas s’avérer indispensable.

Comprendre la somnolence post-prandiale

En effet, la somnolence post-prandiale doit rester modérée et ne doit pas pousser à la sieste à tout prix.

Si tel est le cas, c’est bien souvent qu’elle traduit un déficit de sommeil nocturne.

Si vous aussi, vous ressentez une somnolence intense après le repas, au point de ressentir un réel besoin de dormir, c’est sans aucun doute que vous ne dormez pas assez la nuit.

Pour réduire ce phénomène et retrouver une activité normale en début d’après-midi, essayez de vous coucher plus tôt.

En accroissant votre sommeil nocturne, vous pourrez réduire votre somnolence post-prandiale de manière significative.

Mieux dormir la nuit pour être moins fatigué la journée

Dormir en plein après-midi, lorsque l’on a moins de 70 ans, ne doit pas être un besoin impératif.

Si tel est le cas, je vous conseille vivement de vous pencher sur la qualité de vos nuits.

© freedigitalphotos.net

Recherches d'accès à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *