Le sommeil polyphasique : une expérience étrange

Nous passons environ 7 heures à dormir chaque nuit.

Cela représente une partie importante de nos journées et il est donc important de savoir bien le gérer.

De nombreuses recherches, de nombreuses études ont été réalisées sur le sujet.

D’ailleurs, diverses techniques de repos en sont nées.

A ce propos, connaissez-vous le sommeil polyphasique ?

Il s’agit d’un mode de sommeil directement inspiré des animaux.

Je vous propose de le découvrir tout  de suite.

sommeil polyphasique

Le sommeil polyphasique : une expérience étrange

Dormez comme les animaux…

Qu’est ce que le sommeil polyphasique ?

Le sommeil traditionnel consiste à dormir au cours de la nuit et d’être en éveil au cours de la journée.

C’est d’ailleurs ce que nous commande notre corps pour être en phase avec l’alternance entre le jour et la nuit.

Le sommeil polyphasique, quant à lui, consiste à répartir le temps de sommeil en plusieurs périodes par 24 heures.

A l’état naturel, il est pratiqué par le nouveau né mais aussi bien souvent par les personnes âgées.

Certaines activités professionnelles impliquent également ce genre de rythme de sommeil afin d’alterner très fréquemment les périodes de veille et de repos.

Pratiquer le sommeil polyphasique pour dormir moins

Certains se sont intéressés aux vertus du sommeil polyphasique et en ont tiré des conclusions plutôt séduisantes.

En effet, le sommeil polyphasique pourrait conduire à dormir moins longtemps qu’avec un rythme de sommeil traditionnel.

Ainsi, certains pourraient se contenter de seulement cinq heures de sommeil par 24 heures.

Dans certains cas extrêmes, certains pourraient même se contenter de dormir 2 heures par jour grâce au sommeil polyphasique.

Elles s’accordent alors de courtes siestes tout au long de la journée.

Leur temps de repos ne dépasse jamais 30 minutes consécutives.

Une telle réduction du temps consacré au sommeil peut s’avérer séduisante.

Mais qu’en est il pour la santé ?

Les éventuels risques du sommeil polyphasique

Je vous donne rendez-vous dans un prochain sujet pour découvrir ensemble les dangers du sommeil polyphasique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *